Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les films de Fab

Les films de Fab

Mon avis sur les films vus au ciné depuis 2007 et un peu plus...


L'intervallo

Publié par Heavenlycreature sur 8 Mai 2013, 13:14pm

Catégories : #Bien, #***, #Ciné italien, #Ado, #Mafia, #Leonardo Di Constanzo, #Drame

L'intervallo

En pleine Italie mafieuse, à côté de Naples, un jeune vendeur de granités est réquisitionné une journée entière par la Camorra pour surveiller une adolescente qui aurait offensé un gangster local.
Les deux jeunes gens vont se retrouver l'un avec l'autre dans un immeuble abandonné (un ancien hôpital), entouré d'un jardin en friche où les cachettes et recoins sont multiples... lui, 17 ans, timide, un peu gauche... elle, plus effrontée et sûre d'elle... entre les deux, naît petit à petit un étrange jeu de séduction, d'abord contraints de devoir se supporter, il s'adoptent et se rapprochent avant que la journée ne s'achève par le retour des caïds qui mettra fin à cette parenthèse délicate.
Sans ce contexte particulier de la mafia, ce film, dont le scénario est signé par Maurizio Braucci (Gomorra), n'aurait qu'un intérêt moindre. Ces gamins se retrouvent enfermés simplement parce qu'ils sont sous le joug de la Camorra qui dicte et impose les règles à suivre, implicitement, cette histoire nous offre une triste constatation du pouvoir de la mafia sur une partie de la population qui a appris à s'accommoder de ces contraintes comportementales.
Il m'a fallu un peu de temps pour entrer dans ce film dont l'approche très réaliste (lumière et décors naturels, prise de son direct...) rappelle que Leonardo Di Constanzo est issus du documentaire.
Mais lorsque les liens se créent entre Veronica et Salvatore, quand son visage à lui s'illumine où quand elle s'amuse à imiter un jeu de tété réalité lors de la très belle scène de la barque, on est charmé par la sérénité de l'action en totale contradiction avec la violence suggérée par les actions mafieuses.
Le film se clôt comme il a commencé, avec un triste retour à la réalité, cette journée n'aura été qu'une parenthèse dans la vie des jeunes héros condamnée à n'être peut-être qu'un souvenir.
Un film beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît, dommage qu'il faille un peu de temps pour se faire au rythme lent du début... mais pour un premier film, c'est plutôt réussi.

6.5/10

L'intervallo
L'intervallo
L'intervallo
L'intervallo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents