Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les films de Fab

Les films de Fab

Mon avis sur les films vus au ciné depuis 2007 et un peu plus...


La permission de minuit

Publié par heavenlycreature sur 6 Mars 2011, 18:08pm

Catégories : #**

 

Romain, 13 ans, est un "enfant de la lune", atteint d'une déficience génétique rare, il ne supporte pas d'être exposé au soleil. Depuis qu'il a 2 ans, il est suivi par le même médecin, David. Une amitié hors normes lie l'homme et l'adolescent, jusqu'au jour où le médecin est muté loin de Romain.
Après La moustache et Ceux qui restent, ce film est d'abord l'occasion de retrouver ces deux acteurs formidables que sont Vincent Lindon et Emmanuelle Devos même si cette dernière n'a qu'un rôle moindre ici. Malheureusement, ils n'arrivent pas à sauver ce film qui, sur un thème quasi inédit: l'amitié entre un ado et son médecin, est globalement raté. Delphine Gleize ne réussit pas à capter l'attention du spectateur. On se demande d'abord pourquoi le choix de cette maladie. Amenabar dans un  autre registre avec le somptueux Les autres, avait lui réussit à nous faire ressentir l'angoisse d'une vie soumise à l'obscurité avec ses deux bambins condamnés à vivre dans le noir. Ici, la maladie sert de prétexte à expliquer l'isolement de l'adolescent, un brin rebelle, qui vit avec le trauma d'avoir été abandonné par son père à cause de son état. La réalisatrice s'en sert pour accentuer la relation quasi filiale qui unit les deux protagonistes. Et puis, Romain est ado, l'occasion pour la réalisatrice de ponctuer aussi lourdement son film d'états d'âmes de teenagers confrontés à leurs premiers désirs de sexualité. Le film part par moment dans tous les sens, laissant le spectateur sur la touche qui finit par s'ennuyer. Et puis, il y a aussi cette musique, trop présente, trop étouffante, à part peut être un très bon remix de Justice. Sans oublier que le jeune Quentin Challal ne casse pas des briques et ne réussit jamais à nous émouvoir. Dommage donc, car avec un sujet innovant et un casting de qualité (je répète que malgré tout, Vincent Lindon est encore une fois excellent), ce film ressemble d'avantage à un téléfilm moyen qu'à un vrai moment de cinéma. La Permission de Minuit ennuie et ne passionne pas, et devrait s'oublier assez rapidement.

Rezo FilmsRezo FilmsRezo Films


Commenter cet article

heavenlycreature 12/03/2011 20:43

T'inquiètes Chris!! Je pense bien à mon vote! je t'envoie ça ce weekend!

Chris 12/03/2011 19:37

Faudrait arrêter de copier les uns sur les autres ! En plus je peux vous le dire, dans le festival d'hiver, il ni dernier, ni avant dernier !
Au fait tu n'oublieras de voter ?

Bob Morane 07/03/2011 21:08

D'ailleurs je l'ai déjà oublié... ça parlait de quoi déjà ? :)

ffred 06/03/2011 18:23

Bon pour une fois on est tous d'accord !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents