Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les films de Fab

Les films de Fab

Mon avis sur les films vus au ciné depuis 2007 et un peu plus...


Melancholia

Publié par heavenlycreature sur 19 Août 2011, 12:20pm

Catégories : #*****

  festivaletePetit


Passé un prologue en forme d'exposition de tableaux vivants sublime, et une introduction presque comique où une limousine a du mal à négocier un virage, Lars von Trier nous invite au mariage de Justine dans la sublime villa de sa soeur Claire. Pendant ce temps, la planète Melancholia s'approche inexorablement de la Terre.
Le réalisateur danois nous offre une œuvre somptueuse, mélange de SF, de film arty et de drame familial, servi par un casting luxueux au sommet duquel trônent deux actrices formidables : Kirsten Dunst et Charlotte Gainsbourg.
On n'était sans grande nouvelle de la première depuis Spider Man 3. Ici, c'est comme si elle retrouvait le personnage de Lux, la vierge suicidée de Sofia Coppola, Justine est une jeune femme mal dans sa peau, quasi dépressive. Elle a beau se marier avec le beau vampire de True Blood, on voit bien qu'elle passe son temps à tenter de s'échapper de la cérémonie et qu'elle ne va pas très bien. Sa sœur, Claire, s'est réfugiée dans une maternité rassurante, elle est beaucoup plus pragmatique et essaie de gérer la situation du mieux qu'elle peut. Il faut admettre qu'elles ne sont pas aidées par leurs parents, joués par Charlotte Rampling (encore une fois glaçante) et John Hurt (la classe quand même!).
Le malaise est là, moins présent et plus supportable que dans le précédent film du réalisateur, celui-ci étant plus lumineux et agrémenté d'une pointe d'humour.
Dans la seconde partie, la plupart des seconds rôles, principalement les hommes, ont disparu. Les deux sœurs se rapprochent de plus en plus au même titre que l'apocalypse annoncée. Les rôles s'inversent. Face à la catastrophe, Justine devient plus sereine et sa sœur terrorisée.
D'une beauté flamboyante, enjolivé par la musique de Wagner et clôt par un plan final d'une force pétrifiante, Melancholia, tel une œuvre d'art surréaliste hypnotisante nous subjugue au point d'être considérée comme la plus belle pièce de son réalisateur.

Alexander Skarsgård & Kirsten Dunst. Les Films du LosangeKirsten Dunst. Les Films du LosangeKirsten Dunst & Charlotte Gainsbourg. Les Films du Losange

Rond5



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

neil 20/08/2011 16:11

C'est un film tout à fait fascinant, en effet. D'une beauté quasi iréelle et porté par un casting haut de gamme. Un des meilleurs de Lars von Trier, sans doute.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents