Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les films de Fab

Les films de Fab

Mon avis sur les films vus au ciné depuis 2007 et un peu plus...


Inglourious Basterds

Publié par heavenlycreature sur 23 Août 2009, 13:50pm

Catégories : #***

 Brad Pitt, Christoph Walz, Diane Kruger, Eli Roth, Mélanie Laurent, Quentin Tarantino dans Inglourious Basterds (Affiche)

Il y a du très bon, du moyen et du vraiment pas terrible dans le nouveau film de Quentin Tarantino… Celui-ci ressemble d’ailleurs d’avantage à une succession de scènes sans réel lien narratif. Ainsi, après une scène d’ouverture plutôt réussie malgré la présence d’un paysan français qui parle curieusement trop bien anglais pour être crédible (on est quand même en 1944), le film propose ensuite l’un des passages les plus irritants que j’ai pu voir au cinéma cette année. En effet, la présentation du gang des fameux Inglourious Basterds est assez écœurante, une telle apologie de la vengeance et de la violence m’a gêné, et j’ai trouvé les passages où les nazis se font scalper et les coups de battes de « l’ours juif » carrément gratuites et grossières, comprenant même les quelques spectateurs qui ont quitté la salle à ce moment là. Autre gros bémol de ce film, c’est le personnage de Mélanie Laurent, carrément moyen, je n’ai rien contre elle, mais là, je l’ai trouvée limite mauvaise et je n’ai pas cru du tout en son personnage ni en son petit ami noir (2ème anachronisme) qui est également assez mauvais. D’un autre côté, le film offre des scènes très réussies dont celle extraordinaire de la cave qui constitue à elle seule une bonne raison de voir le film. La plupart des personnages sont bons : Diane Kruger est brillante, le beau Michael Fassbinder est charismatique, Brad Pitt en fait des tonnes mais est absolument hilarant (les scènes en italien sont trop drôles) sans oublier LA révélation du film Christoph Waltz qui ne démérite pas son prix d’interprétation. Inglourious Basterds est donc une déception, je m’attendais à autre chose du réalisateur de Kill Bill, mais pour les quelques passages brillants, il vaut quand même le détour. Bien mais pas top.


 Christoph Waltz, Denis Ménochet, Quentin Tarantino dans Inglourious Basterds (Photo) Diane Kruger, Quentin Tarantino dans Inglourious Basterds (Photo) Michael Fassbender, Quentin Tarantino dans Inglourious Basterds (Photo)



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Romain 16/01/2010 00:41

Comme il a été dit dans le 1er commentaire, ce film est une ode au cinéma, c'est par le cinéma que le Mal meure. Tarantino fait du Cinéma, la 2de Guerre Mondiale n'est qu'un décor posé pour le récit; il fait du cinéma et le cinéma ce sont des scènes. Tarantino dans tous ses films travaillent énormément sur ses scènes et on se fout - parce qu'on les comprend, parce qu'on a pas besoin de m'expliquer ce qu'il s'est passé durant l'élipse - du lien narratif (dans le même style: Park Chan-wook). Le paysan fermier parle un bon anglais parce que la scène le demande, comment peut-on en vouloir à cette 1ere séquence?. Tarantino reste un des plus grand dialoguiste. Quant à la vengeance des Juifs, elle est jouissive et montre que le cinéma peut faire vivre (en gardant sa cohérence) ces fantasmes de revanche des opprimés et de mort d'Hitler.

Chris 08/09/2009 22:58

J'ai été très déçu, je partage donc ton avis.

dasola 27/08/2009 17:34

Bonjour, pas vu et pas vraiment de voir. J'ai détesté Kill Bill (le 1, je précise). Bonne journée.

jijilataupe 26/08/2009 20:55

Dans l'ensemble, je suis assez d'accord avec toi. Je dirais seulement que pour le côté "gratuit "que tu as trouvé, il ne faut pas oublier que nous nous trouvons devant une énorme farce, limite une comédie; c'est encore un grand message d'amour dédié au cinéma ( de seconde zone, en l'occurence) avant d'être un film "historique" sur la seconde guerre mondiale. Effectivement, dans ce contexte les scènes avec les "inglourious basterds" m'auraient choqué mais là ce n'est pas le cas.

Sinon comme toi je dirais "bien mais pas top" et c'est exactement l'expression qui m'est venue à l'esprit à la sortie de la salle.

PS: on se croirait dans un épisode de plus belle la vie lors de la séquence entre Mélanie Laurent et Marcel le projectionniste.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents