Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les films de Fab

Les films de Fab

Mon avis sur les films vus au ciné depuis 2007 et un peu plus...


Biutiful

Publié par heavenlycreature sur 24 Octobre 2010, 21:50pm

Catégories : #***

 

En se séparant de son scénariste attitré depuis 3 films Guillermo Arriaga, le réalisateur Alejandro Gonzalez Inarritu, s'il continue à raconter des histoires fortement ancrées dans le côté le plus sombre du réel, abandonne les scénarios alambiqués pour ne se consacrer qu'à un seul personnage. Ce personnage, c'est Uxbal à qui la vie ne fait pas vraiment de cadeaux. Il verse dans le trafic de clandestins pour gagner sa vie, il monnaie son étrange don de communication avec les morts, son ex femme est bipolaire et couche avec son frère et il se démène comme il peut pour offrir à ses enfants une vie décente... mais quand il apprend qu'il est condamné par un cancer, il commence à flipper sur l'avenir de ses derniers après son départ. Encore une fois, le réalisateur mexicain ne peut s'empêcher de dénoncer à tout va, le film montre une société malade dont les dérives donnent mal au ventre. En se concentrant principalement sur un seul personnage, il réussit peut être à créer davantage d'empathie que dans ses autres films. Uxbal, interprété par le robuste Javier Bardem, est un être qui s'est retrouvé à faire le pire pour gagner sa vie parce que celle-ci ne lui a pas laissé le choix. Son interprétation sans faille lui a valu un prix d'interprétation à Cannes hautement mérité. C'est dans les scènes qui réunissent Uxbal et ses enfants que l'émotion est la plus forte, la fillette qui joue le rôle de sa fille m'a terriblement ému, tout est dit dans son regard et ses timides sourires. Bien sûr, le film pèche un peu dans son excès, comme d'habitude, Inarritu ne peut s'empêcher de trop en dire au point de faire un film un peu trop long et un peu trop démonstratif dont certains éléments sont carrément superflus et inutiles (les deux amants chinois où quand le réalisateur se prend pour Shyamalan). Reste que l'émotion est là, à travers quelques scènes intenses et bouleversantes (quand Ige va chercher les enfants à l'école, où quand Uxbal offre une bague de famille à sa fille). Vous l'aurez compris, je n'ai pas pu garder les yeux secs devant ce film (ce qui est assez rare). Un très beau film et un petit coup de coeur pour ma part.


Maricel Álvarez et Javier Bardem. ARP SélectionJavier Bardem. ARP SélectionJavier Bardem. ARP Sélection




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

real madrid 09/11/2010 00:59

un film not so beautiful

Bob Morane 31/10/2010 14:25

Comme toi, j'ai trouvé certaines scènes inutiles ou n'apportant rien à l'histoire. De même, si la femme joue bien, j'ai préféré la fillette qui est excellente d'émotion et de pudeur. Bien qu'imparfait, je me suis laissé entrainé dans l'ambiance.

ffred 28/10/2010 07:28

Moi qui pleure beaucoup au cinéma (à la fin de ...Sarah c'était terrible !) je n'ai pas eu une seule larme ici sauf pour la scène de l'anniversaire de la petite...je ne cherche pas à comprendre...

Fritzlangueur 25/10/2010 18:08

Je pense sincèrement que le côté démonstratif (qui donne au film sa dimension mélodramatique un peu too much) est nécessaire. Inarritu nous met le nez dedans et insiste. Sa vision doit être la notre et suis d'accord au final on pleure en se remémorant une tite mélodie... "J'étais là... et je n'ai rien fait !"

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents