Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les films de Fab

Les films de Fab

Mon avis sur les films vus au ciné depuis 2007 et un peu plus...


Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes

Publié par Heavenlycreature sur 3 Juin 2015, 20:23pm

Catégories : #gay, #Cinépride, #Festival

Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes

La 12e édition du Festival Cinépride de Nantes s'est achevée... C'était ma 2e participation après celle de 2013.
Cette année, 4 films et une série ont été vus sur grand écran, 5 œuvres venues des 4 coins du monde, de la Hongrie à l'Australie, qui m'ont plutôt enthousiasmé.

Retour sur les 5 séances de ce très bel évènement, qui en plus de m'avoir fait découvrir de beaux films, m'a permis de faire des chouettes rencontres.

Et une bande-annonce que j'adore et dont j'aimerais bien disposer de la bande-son !! :)

Lilting, ou la délicatesse

Hong Khaou, Royaume-Uni, 2014, 1h21
 

 
Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes

L'histoire : Londres. Dans une maison de retraite, Junn, une mère sino-cambodgienne pleure la disparition de son fils, Kai. Son deuil est dérangé par l’arrivée soudaine de Richard. Elle ne sait pas ou ne veut pas savoir qu’il a été le compagnon de Kai. Ils ne parlent pas la même langue mais, aidés d’une interprète, vont essayer de communiquer dans le souvenir de celui qu’ils ont aimé.

Mon avis : 6,5/10 - Un très joli mélo, très délicat comme l'indique le film... Ben Whishaw (Le parfum, Bright Star...) y est craquant et très attachant. Un film sur le deuil, la difficulté à communiquer, que l'on regarde le sourire aux lèvres et la larme à l'œil... Ça sera aussi pour moi la première fois que j'ai entendu pleurer quelqu'un aussi fort... c'était si ostentatoire que j'ai failli éclater de rire... (alors que bon, c'était pas drôle...)

Little Gay Boy

Anthony Hickling, France, 2014, 1h12

Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes

L'histoire : Un adolescent tourmenté par les activités douteuses de sa mère et l'absence de son père depuis son plus jeune âge, expérimente sa sexualité tout en recherchant son identité. Un jour, il rencontre enfin son géniteur. Le jeune homme doit alors se libérer de ses démons du passé. (interdit au moins de 18 ans)

Mon avis : 7,5/10 - Revisiter la passion de Christ en version gay SM et plutôt trash, il fallait oser ! Anthony Hickling l'a fait, et plutôt bien ! C'est très référencé, autobiographique et arty, ça ne plaira pas à tout le monde et c'est tant mieux comme ça !
Le film est très référencé, très pop, trash, il va un peu dans tous les sens sans jamais perdre le spectateur.
Irrévérencieux et jouissif, il a été pour moi un vrai plaisir de cinéma.

Land of storms

Ádám Császi, Hongrie, 2014, 1h45

Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes

L'histoire : Suite à un échec, Szabolcs quitte son centre d'entrainement de foot en Allemagne pour retourner en Hongrie. Il décide de s'installer à la campagne, dans la ferme dont il a hérité. Un jour, un jeune homme tente de lui voler sa moto. Une irrépressible attraction les unit...

Mon avis : 6/10 - C'est bien filmé, avec des beaux garçons qui sont quand même très souvent torses nus. Land of storms est un film germano-hongrois qui traîte d'homophobie, de difficulté à assumer sa sexualité, de foot et de toiture... ça se regarde sans ennui mais ça ne révolutionne rien du tout.

Snö

Simon Kaijser, Suède, 2013 - 3 épisodes de 58 min

Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes

L'histoire : Dans les années 80, Rasmus quitte Koppom, sa ville natale dont les habitants sont très croyants, et part vivre à Stockholm. Là, il rencontre Benjamin, et les deux jeunes hommes tombent amoureux l'un de l'autre. Malheureusement autour d'eux, de nombreuses personnes commencent à mourir à cause SIDA, une terrible maladie qui fait son apparition...

Mon avis : 8,5/10 - C'est finalement une série qui sera mon coup de cœur du Festival CinéPride... Snö (On préfèrera le titre "Don’t ever wipe tears without gloves"). Le sida à Stockholm dans les années 80, 3 heures d'une histoire intense et bouleversante que je ne saurais que trop vous conseiller... Très gros coup de cœur !!

52 tuesdays

Sophie Hyde, Australie, 2013, 1h49

Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes

L'histoire : Le parcours hésitant vers l’indépendance de Billie, 16 ans, s’accélère quand sa mère annonce sa transition pour changer de sexe. Pendant un an, leur intimité se limitera à un jour par semaine, le mardi. Réellement tourné un mardi par semaine, cette règle ap- porte au film une authenticité à cette émouvante histoire de transformation, de responsabilités et de désirs.

Mon avis : 6/10 - "52 tuesdays" par son sujet et dans sa forme, est passionnant. L'histoire est celle de Billie, 16 ans et de sa maman, Jane qui est en phase de devenir James. L'une devient adulte tandis que l'autre devient un homme. Ils se voient une fois par an, le mardi, le film construit en petits chapitres nous fait vivre leur année. Dommage que le film pèche par son rythme, car j'avoue avoir piqué un peu du nez à un moment... bref, c'est parfois un peu répétitif et plutôt lent. Néanmoins, la réalisatrice Sophie Hyde aborde le sujet de la transexualité d'une façon originale en mettant en avant la relation fille/mère(qui devient homme), c'est suffisamment rare pour qu'on y accorde de l'intérêt.

Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents