Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les films de Fab

Les films de Fab

Mon avis sur les films vus au ciné depuis 2007 et un peu plus...


Janv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'année

Publié par Heavenlycreature sur 30 Avril 2014, 22:04pm

Catégories : #2014, #Tops et Classements

Rapide retour sur les 10 films de 2014 qui m'ont le plus enthousiasmé depuis ce début d'année sur les 43 vus :

10 / Tonnerre de Guillaume Brac
J'ai découvert Vincent Macaigne dans La Bataille de Solférino l'année dernière et j'ai eu un coup de cœur instantané pour ce mec. Tonnerre n'est pas parfait mais il s'en dégage beaucoup d'émotions. Les rapports entre le personnage de Macaigne et son père, le côté dépressif du personnage... il y a plein de trucs qui m'ont touché dans ce film de Guillaume Brac dont je vais devoir maintenant découvrir son premier film sorti en 2012 Un monde sans femme.

9 / Les amants électriques de Bill Plympton
Depuis le temps que j'entendais parler de Plympton, j'étais curieux de découvrir l'un de ses films. L'histoire des amants électriques est finalement assez simple, une fille rencontre un garçon, après un épisode de passion, leur amour souffre des affres de la jalousie...
La puissance du film provient des dessins du réalisateur dont on voit chaque trait, chaque coup de crayon. Son style est unique et ne pourra pas plaire à tout le monde. l'histoire est drôle, touchante souvent complètement loufoque. Une belle découverte.

8/ Arrête ou je continue de Sophie Fillières
Réunir deux des meilleurs acteurs français dans un même film, même si ce n'est pas la première fois, c'est forcément une bonne idée ! Emmanuelle Devos et Mathieu Amalric sont parfaits dans ce film. Après Gentille que j'avais vu en 2005 et dont j'avais aimé le ton décalo-burlesque mais dont la fin s'essoufflait pas mal, c'est le 2e film de la réalisatrice que je vois. Encore une fois, j'ai aimé la subtilité des dialogues, l'absurdité de certaines situations (souvent très drôles) et le côté perdu du personnage de Pomme (Emmanuelle Devos). Fillières a un style qui me plaît bien !

7/ Aimer, boire et chanter d'Alain Resnais
Le grand Alain Resnais a tiré sa révérence mais aura su nous offrir une dernière perle. J'ai aimé la modernité et la théâtralité de la mise en scène, les décors, les situations et les 6 acteurs succulents. Aimer, boire et chanter résonne comme un testament de la part du réalisateur, c'est un film très agréable, tout doux, drôle et intelligent. Un très beau film qui ressemble davantage au facétieux Les herbes folles qu'à son précédent film Vous n'avez encore rien vu qui ne m'avait pas trop plu.

6/ Wrong cops de Quentin Dupieux
Vu que Rubber m'avait quand même bien déçu, il m'a fallu un peu de temps pour avoir envie de revoir un film de Quentin Dupieux. C'est chose faite avec Wrong Cops et c'est carrément la réconciliation puisque ce film a été un très gros kiffe pour moi. Qu'est ce que c'est con mais qu'est ce que c'est drôle ! Et puis rien que pour voir Marylin Manson en ado, ça vaut le détour... forcément ! Le film le plus drôle vu au ciné depuis longtemps !

Janv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'année
Janv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'annéeJanv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'année
Janv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'annéeJanv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'année

5/ Gerontophilia de Bruce LaBruce
Ce film de Bruce Labruce qui a dû donner des sueurs froides à bien des culs bénis, est une histoire pleine de tendresse, une histoire très douce entre un jeune et très beau jeune homme qui se rend compte qu'il est attiré par les vieux messieurs, et qui kidnappe l'un d'entre eux pour lui faire vivre une dernière histoire d'amour. Quelque part entre l'univers de Gregg Araki et de Xavier Dolan, ce film pop, beaucoup moins sulfureux que ce qu'il pourrait laisser penser est surtout une très belle histoire d'amour, un très beau moment qui m'a beaucoup touché.

4/ L'étrange couleur des larmes de ton corps de Bruno Forzani et Hélène Cattet
Amoureux des gialli, les films d'horreurs italiens des années 70, le couple de réalisateurs nous offre une œuvre touffue, vibrante, bruyante, vivante... on n'est pas loin de l'extase sensorielle devant ce film qui n'en finit pas de nous en mettre plein la vue. C'est beau, c'est sensuel, c'est un vrai labyrinthe dans lequel il est jouissant de se laisser perdre... Après Amer qui m'avait un peu ennuyé, ce film à l'affiche somptueuse est un très gros coup de cœur.

3/ Les chiens errants de Tsaï Ming Liang
Des plans sublimes, une émotion qui se distille au fur à mesure que le film avance... Le dernier film du brillant réalisateur taïwanais subjugue par sa beauté et nous serre le cœur. Bien sûr, il faut s'accrocher devant les 2h30 qu'il dure, devant ses silences et sa lenteur. le cinéma de Tsaï Ming Liang, dont j'ai découvert depuis Vive l'amour, La rivière et Good Bye Dragon Inn est d'une cohérence époustouflante. On y retrouve toujours le même acteur Lee Kang-Shen, au jeu bouleversant, la même obsession pour les bâtiments abandonnés, pour les infiltrations d'eau, pour la solitude urbaine... Pas le plus accessible des films du cinéaste, mais un très grand film.

2/ Eastern boys de Robin Campillo
Il est toujours agréable de se laisser surprendre par un film dont on ignore pratiquement tout. De ce dernier je ne connaissais que la très belle affiche qui m'intriguait beaucoup. Eastern boys est un film déroutant, très beau et très fort. Il aborde plusieurs thèmes : l'homosexualité, la prostitution, l'immigration clandestine avec brio et beaucoup de délicatesse. La mise en scène de Robin Campillo est sublime, sensuelle, osée... le film coupé en chapitres se suit comme un roman passionnant. Olivier Rabourdin (Des hommes et des dieux) y est excellent. Un très gros coup de cœur !

1/ 12 years a slave de Steve McQueen
Je ne pensais pas franchement que je me serais laissé cueillir par le dernier film du nouveau réalisateur surdoué d'Hollywood (qui est anglais d'ailleurs). J'ai trouvé ce film essentiel, brillant, presque parfait... le genre qui a l'étoffe d'un chef d'œuvre. J'ai été soufflé par sa puissance, par le jeu des acteurs (sauf Brad Pitt qui gâche un peu quand même). Souvent très dur, dérangeant et intense, 12 years a slave marquera indéniablement la décennie. Un Oscar du meilleur film plus que mérité.

Janv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'année
Janv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'annéeJanv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'année
Janv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'annéeJanv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'année

Commenter cet article

de vergnies 09/03/2015 19:56

Merci pour cet article .

dasola 22/05/2014 18:13

Bonsoir, des 10 films, j'en ai vu que 2: 12 year a slave et Aimer boire et chanter: Le premier n'est pas celui que je préfère du réalisateur. Il manque quelque chose et la fin m'a paru peut-être trop "happy end". Et le Resnais m'a laissée dubitative: à part Catherine Sihol (vraiment bien), les autres acteurs ne sont vraiment pas à l'aise. Et l'ensemble est passablement ennuyée. Et pourtant, j'y étais allée pleine d'espérance après vu la BA qui m'avait réjouie. Bonne soirée.

ffred 01/05/2014 08:51

Beau top (sauf Wrong cops et Gérontophilia que je n'ai pas aimés). De Sophie Fillières il faut que tu vois Un chat, Un chat (avec Chiara) que j'ai adoré...

Heavenlycreature 04/05/2014 14:12

Merci Fred ! Je note pour "Un chat, un chat" que nous avions raté au cinéma...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents